Naw pi taw

En 2005 le junte militaire qui dirige le pays décide de déménager la capitale.
Elle ne sera plus à Rangoon mais à naw pi taw.
Ils vont alors construire cette dernière au milieu des rizières, des campagnes et laisser place à des centres commerciaux, un safari, d’immenses terrains de golf, un zoo, un gigantesque stade et des autoroutes à 2×8 voies mais les voies de circulations sont vides. Rien ne bouge…

La capitale birmane fait six fois la taille de New York aux États-Unis avec seulement 925 000 habitants contre 4 millions à Rangoun.
Les raisons de ce déménagement restent encore obscures.

Nous sommes arrivés le matin par le train et avons du prendre un taxi car il n’y a pas de bus de ville.
La ville étant très étendue en superficie, la gare se situe à plus de 25 km du centre.

Nous avons été visiter la pagode d’uppatasanti :

image

image

image

On confirme que les routes sont vraiment désertes, comme si personne n’habitait là :

image
L'autoroute déserte

image

image

image

image

Nous sommes partis le soir même pour mandalay.

Le bus en Birmanie

On se devait de faire un article sur les transports car il nous est arrivés pas mal de péripéties.

Dans les bus VIP, c’est le grand luxe: siège ultra larges et complètement inclinables etc etc…

Nous n’avons jamais réussi à prendre ces bus là… mais on ne s’en plaint pas.

Pour nous c’était  bus ordinaires.   Sièges très étroits, c’est à peine si on arrivait à allonger nos jambes car en plus de transporter des passagers ils font office de livreurs de marchandises dans les villages, des kilos d’oranges ou de riz étaient étalés un peu partout, entre autre sous nos pieds et dans l’allée centrale du bus ( les enfants y dormaient dessus).

image

 
Les trajets nous les avons fait de nuit quand c’était possible. Départ entre 20 et 22h et arrivée variable : nous avons eu 3h, 5h, 6h ..
Il nous est arrivés d’aller à la gare ferroviaire la plus proche pour finir la nuit, on s’installait dans le hall avec notre matelas et sac de couchage sans que ça ne gêne personne.
Le plus long trajet à duré 24 heures pour faire 500 km, il faut dire que nous avons empruntés la route du Myanmar la plus chaotique du pays.

Et pour couronner le tout la TV est allumée en permanence, son à fond avec des clips birmans ou encore des chants religieux de bouddhistes.
La lumière n’est pas coupée la nuit et les arrêts sont fréquents .

image

Quelques anecdotes :

– Le bus le plus long : 160 km parcourus en 10h,
– Des pannes à répétitions,
– Lors de notre trajet de 24 heures la majorité des passagers ont vomis, certains dans des sachets, ce qui donnait un défilé de sachets par la fenêtre ou encore directement sur les façades du bus.
– certains s’équipaient même de bouteilles vides pour uriner dedans,
– un passager (juste devant nous ) à fait dans son pantalon (et pas que la petite commission ) ce qui a donné une « bonne » odeur , le bus s’est alors arrêté pour qu’il se change. Nous avons changés de places…
– presque la totalité des birmans consomment de la noix de bétel (article dessus en prévisions ) et la crache par la fenêtre ou dans des bouteilles vides, également on a eu droit à des petits raclement de gorge réguliers .
– les moines sont tellement vénérés par la population qu’ils ont la chance d’avoir les meilleures places dans le bus.

Stations de bus :

image

Rangoun (Myanmar/Birmanie )

C’est un tout autre paysage qui nous attendait en arrivant en Asie .
Nous avons donc atterri à Rangoun au Myanmar (ancienne capitale du pays) dans la nuit du 5 au 6 décembre.
Nous sommes passés de -10° à 30°, bye bye les gros manteaux et touti quinti…

La population du Myanmar compte 80 % de bouddhistes pratiquants.

image

Rangoun : 4 jours

Pagode de schwedagon :

image

image

Pagode de chaukhtatgyi : elle abrite un grand bouddha couché de 70 mètres de long, très impressionnant.

image

image

Pagode de Ngahtatgyi : bouddha assis de 20 m de haut :

image

image

Le train circulaire :

image

Ce train comme son nom l’indique est circulaire de 50 km, il nous a permis de faire le tour de la ville tout en sortant un peu dans la campagne de Rangoon.

image

Il met environ 3 heures à faire le tour et part de la gare centrale.
Les billets s’achètent sur le quai : 200 kiats par personne. (0,14 euros )

On s’est arrêtés à une gare où le marché envahissait le chemin de fer pour y manger et visiter.
Puis nous avons pris le train suivant pour finir le tour.

image

image

La ville regorge également de marchés et vendeurs de rue, ces derniers s’installent sur le trottoir et font la cuisine, on y trouve de tout en passant par le fameux « fried rice » ou encore « fried noodles ».

image

image

image

image

La Russie : C’est l’heure du bilan !

Petit bilan rapide de ces 3 semaines passées en Russie.

image

La nourriture ça donne quoi ??

image

Beaucoup de salades fraîches à différentes saveurs en particulier à la betterave, pommes de terre, surimi….
Des viennoiseries à la confiture ou au chocolat.
Des feuilletés de viande ou légumes,
Des wraps,
De la soupe : bortsch à base de betteraves mais également à base de chou : chtchi.
Des peliminis,
On a gouté le fromage mais rien à voir avec le fromage de chez nous, il n’avait pas de goût.
Beaucoup de thé

Du poisson fumé :

image

Comment on s’est déplacés ?

En train , bus, métro et tramway.

image

Le logement ?

Impossible de camper vu les températures .
Outre les nuits passées dans le train nous avons trouvés des hôtels ou auberges de jeunesse aux alentours de 20 euros la nuit pour deux personnes avec généralement cuisine à disposition et machine à laver .

En conclusion nous avons adorés la Russie en particulier de l’avoir fait en hiver.

Kazan – Ekaterinburg

Nous sommes restés 2 jours dans chaque ville.
Il nous aura fallut un peu plus d’une nuit de train pour y aller.

Kazan :

image

Le kremlin de Kazan  :

image

La mosquée du kremlin :

image

Ekaterinbourg :

image

Une des villes coup de coeur de notre voyage.

On en a profité pour aller voir un match de hockey, sport incontournable en Russie :

image

L’église de Nicolas II : 

image

image

image

Journée au ski :

On a testé le ski en Russie.
Petite station proche d’Ekaterinburg  avec seulement 4 pistes .
Elle est ouverte de 13h à 23h et le forfait se paye à l’heure :

image

Le transsibérien

image

Un des trains le plus long du monde qui relie Moscou à Vladivostok en 9285 km.
Si vous décidez de le prendre sans faire de pause entre ces 2 villes il vous faudra environ 1 semaine.
Nous avons fait le choix de nous arrêter à Kazan, Ekaterinburg, Irkoutsk, slyudyanka et Vladivostok.
Privilégiant les trains de nuit pour éviter de perdre trop de jours, on y aura passé 8 nuits et 5 journées entières au total .

Le train se compose de 3 classes.
Chaque wagon est muni d’un samovar, ballon d’eau chaude.

Tous les passagers s’en servent pour se faire du thé, de la soupe ou encore des nouilles chinoises …

image

Aux extrémités de chaque wagon également il y 2 prises pour brancher les appareils électroniques. Certains amènent des multi prises pour en brancher plusieurs en même temps :

image

image

Les couchettes :

image

image

Les draps, matelas et couvertures sont compris dans le prix du trajet.

Comment acheter son billet ?

On peut trouver dans certaines gares des bornes automatiques pour acheter les billets qui sont paramétrées en langue russe ou anglais .

La vie dans le train :

Chacun vis à son rythme, on mange et dort à n’importe quel moment de la journée.
Tout le monde se met en pyjama et sort ses chaussons.
Il arrive que le train fasse des pauses assez longues dans certaines gares, les passagers en profitent alors pour sortir fumer ou faire des courses.

image

image

Le métro

Le moyen de locomotion le plus utilisé à Moscou reste sans doute le métro.
On dénombre pas loin de 19  lignes dont une circulaire qui permet de rejoindre n’importe quelle ligne .
Elles sont identifiées par couleur et numéro .
Dans chaque station des policiers sont présents un peu partout ainsi que des portiques de sécurité et scanner pour bagages comme dans les aéroports.
Également il y a de longs couloirs pour accéder aux voies avec des panneaux de signalisation indiquant le sens de la marche pour les passagers.

Le prix est de 50 roubles l’unité il est possible d’acheter une carte avec plusieurs trajets. Les tarifs sont extrêmement dégressif plus l’on achète de trajets sur la carte.
Exemple : 5 trajets : 180 roubles
11 trajets : 360 roubles
Et 20 trajets : 580 roubles.

De plus une même carte peut être utilisée par plusieurs personnes. En effet il est courant à Moscou de se passer la carte une fois la barrière franchie .

Les distances entre chaque arrêts sont assez longues.
Toutes sont dotées d’un décor unique

image

image

        

image

image

     :

Les stations étant extrêmement profondes peuvent servir d’abris anti nucléaire.
Elles sont munies de longs escalators qui sont surveillés par un employé présent dans une cabine au bout de chacun d’eux.

image

Plan du métro :

image

Moscou partie 2

Parc Gorki : situé non loin du centre ville les habitants jouent aux échecs ou encore font du skate board l’été et l’hiver il est transformé en grande patinoire :
image

image

image

Cimetière de Novodievichi : grand nombre de personnes connues dont Tolstoï et gogol reposent ici :
image

Et pour finir nous avons rencontrés 3 étudiants russes qui étudiaient le français et qui ont tenus à nous faire visiter des endroits importants à leur yeux comme ce parc dans lequel on trouve chaque pays de l’URSS représentaient par un bâtiment et dans lequel on trouve des spécialités propres aux pays :
image

image

image

image

La statue du général de Gaulle :
image

Le plus grand hôtel de Russie construit pour les jeux olympiques de 1980 :
image

Vue sur Moscou la nuit :

image

image

Moscou

Moscou, capitale de la Russie et ville départ de notre tour du monde ! Nous sommes arrivés le 14 novembre et restés 6 jours.
Nous avons eu envie de découvrir la Russie  en hiver.

Voici quelques lieux visités :

La belle et célèbre place rouge connue pour ses églises, son kremlin et le mausolée de Lénine :

image

image

image

Nous avons également eu la chance de rentrer au mausolée de Lénine où repose ce dernier :

image

Et derrière le mausolée on a accès à un cimetière dédié aux hommes politiques connus dont Staline .
(Entrée gratuite )

image

Le kremlin : le palais présidentiel à Moscou, nous y avons consacrés une journée de visite (800 roubles par personne soit 12 euros ) :

image

image

image

image

image

image

Le soir nous avons été acheter des places pour un ballet au kremlin :
« Les noces de Figaro »

image

image